Eurodistrict Saarmoselle
 

Une nouvelle directrice pour l'Eurodistrict SaarMoselle

Céline LaforschCéline Laforsch a pris ses fonctions en tant que Directrice Générale des Services de l'Eurodistrict SaarMoselle début janvier et succède à Isabelle Prianon qui occupait ces fonctions depuis mai 2010. Madame Laforsch possède une vaste expérience juridique dans la coopération transfrontalière, qu'elle a pu acquérir au sein de différentes instances de la Grande Région.


Après une formation en droit privé à la faculté de Nantes et un Master en droit européen à Sarrebruck, elle débute sa carrière au sein du CRD EURES Lorraine à Metz, où elle entre en 2005, en tant que juriste et chef de projet spécialisée en droit social, du travail et fiscal pour les travailleurs frontaliers.
En 2011, elle intègre la Task Force Frontaliers de la Grande Région pour le compte du Ministère de l'Economie, du Travail, de l'Énergie et des Transports en Sarre. Ses travaux se concentrent sur l'identification et la résolution des freins à la mobilité rencontrés par les travailleurs frontaliers et les entreprises qui les emploient dans le cadre du projet Interreg IV A. En 2015, elle prend la direction de la Maison Ouverte sur l'Allemagne (MOSA) à Forbach lors de sa création et met en place les activités de cette structure transfrontalière principalement dédiés aux travailleurs frontaliers sur le bassin de vie de l'Eurodistrict SaarMoselle. De retour sur le projet Interreg V A en 2017 au sein de la Task Force en tant que directrice suppléante, elle contribue en parallèle de ces missions en tant qu'expert à l'élaboration du rapport dans le cadre du projet pilote « b-solutions » mandaté par l'Association des Régions Frontalières Européennes (ARFE).

D'origine bretonne et européenne engagée, pour elle la coopération transfrontalière est primordiale. Les actions de l'Eurodistrict sont la traduction d'une réalité d'un territoire qui comprend deux pays.
En tant que directrice de l'Eurodistrict, Céline Laforsch se réjouit particulièrement "de pouvoir contribuer au pilotage et à la mise en œuvre des orientations stratégiques du GECT préalablement définies avec les élus du territoire". Forte de son expérience professionnelle, elle souhaite "avec le soutien des politiques contribuer au développement et à la visibilité de l'agglomération transfrontalière". Ensemble, elle espère gommer au maximum l'effet des frontières administratives afin d'optimiser les actions dans ce territoire.