Eurodistrict Saarmoselle
 

Stages transfrontaliers

Dans le cadre de sa stratégie territoriale 2020, l'Eurodistrict SaarMoselle a décidé de mettre en place des mesures de soutien à l'organisation de formations et stages transfrontaliers, notamment pour renforcer les effectifs de main d'œuvre bilingue dont les entreprises du territoire ont besoin.

 

Les principaux objectifs de ces mesures sont les suivantes:

 

  • informer les jeunes des possibilités de stages de part et d'autre de la frontière,
  • préparer les jeunes aux démarches de candidature et au stage en lui-même,
  • sensibiliser les écoles et les professeurs à la possibilité qu'ont leurs élèves de faire un stage ou la partie pratique de leur formation à l'étranger,
  • développer le réseau des entreprises prêtes à accueillir des élèves du pays voisin,
  • apporter des réponses aux questions pratiques et juridiques que pose l'organisation de tels stages.

 

Plusieurs initiatives de soutien à l'organisation de formations et stages transfrontaliers étant en cours de planification auprès d'autres institutions, l'Eurodistrict SaarMoselle s'est rattaché aux démarches existantes:

 


 

« Des clefs pour l'avenir des jeunes dans la GR : langues, interculturalité, information et orientation professionnelle via l'éducation » (SESAM'GR) portée par le Département de la Moselle à destination des jeunes du niveau collège (durée : 3 ans).

 


 

« Centre d'aide à la mobilité transfrontalière (CAMT) » portée par le Verbundausbildung Untere Saar e.V. (VAUS) à destination des jeunes du niveau lycée (durée : 5 ans)

 


 

Ces projets comportent entre autres les axes de travail suivants :

 

  • organisation de séjours transfrontaliers,
  • travail de réseau et développement de l'interculturalité.

 

Ces mesures entrent dans la démarche globale de l'Eurodistrict visant à rendre la SaarMoselle plus attractif pour attirer et retenir une population jeune sur le territoire. Elles permettront également de renforcer le bilinguisme, les compétences interculturelles et donc l'employabilité des jeunes, mais aussi le sentiment d'appartenance à un même territoire transfrontalier.

 

Dans le cadre de ces deux initiatives, le GECT interviendra principalement en matière de développement des réseaux (animateurs jeunesse, entreprises) et d'interculturalité (organisation d'actions de sensibilisation). 

 

Ces actions ont fait l'objet d'une demande de concours auprès du programme Interreg VA Grande Région.